Alfabetisering van Noord-Oost Congo


Ondersteuning van alfabetisering van Congolese jongeren in Noord-Oost Congo. Elke bijdrage is van harte welkom.


  • Category: Project Congo

Description

Project Noord-Oost Congo


Alfabetisering van jongeren


Love All, Serve All


Sinds 1994 ondersteunen we op een duurzame wijze verschillende jongeren in hun traject van het onderwijs van de lagere naar middelbare school tot in de hogeschool in de regio Isiro, Noord-Oost Congo.

Ondertussen zijn er al verschillende jongeren door de specifieke ondersteuning afgestudeerd.

We ondersteunen daarom ook in een breder kader de alfabetisering in en rond de stad Isiro.

We zorgen ervoor dat de overdracht van middelen rechtstreeks naar het educatief onderricht gaat van de leerling(e) en student(e).

Zo betalen we vooral het beursgeld en de materiële omkadering van hun scolarisatie.


Wenst u dit project mee te ondersteunen?

Elke donatie/gift is van harte welkom en gaat rechtstreeks naar de omkadering van de leerling.


Elke gift is van harte welkom op het reknr. BE 86 109-6608427-50 

 (BIC CTBKBEBX)  van Gyselinck Jan met vermelding van ‘Project Congo'

 


+++


PROJETS EN COURS RD CONGO, PROVINCE ORIENTALE, DISTRICT DU HAUT-UELE, VILLE D’ISIRO


I –ALPHABÉTISATION D'ADULTES


“Kokanisa mpe kosala elongo mpo na kotelema mpe kotambola”, 

(Penser et faire ensemble pour se mettre debout et marcher).

 On prétend la création de 10 centres de Formation d'Alphabétiseurs dans la zone, à environ 7 Kms de distance entre ceux-ci. 

Pour l'instant il a été commencé par un groupe de 26 personnes et pour mettre en place le projet, on a besoin :

Pour le Cours de formateurs au Centre le Saint-Martin de Porres (des cahiers, des stylos à bille, une lumière …)  200 €

Pour coordonner les centres distincts (achat d'une moto)  700 €

Pour  les Frais de déplacements pour un semestre  300, €

                                                                                                     TOTAL : 1.200,00 €


 II- "Qui est-ce qui veut se joindre aux petits?"


Tu accordes une bourse pour appuyer la scolarisation d'enfants et de petites filles de primaire, secondaire et l'Institut Technique. 

Ils couvrent la matricule, l'uniforme, les cahiers et les stylos à bille pour l'année scolaire. 

C'est un programme qui est fait d'un accord et avec la collaboration des parents.

Les Conditions requises :             

 - Avoir un bon comportement dans le collège, chez la famille, dans le quartier.

- Collaborer dans le maintien du centre durant les vacances.

- Approuver le cours.


Le prix annuel d'une bourse :

l'École Primaire : 6,00 €/mes x 10 mois = 60,00 €

l'Institut Secondaire : 10,00 €/mois x 10 mois = 100,00 €

l'Institut Technique : 12,00 €/mes x 10 mois = 120,00 €


III-Réhabilitation du laboratoire des Cliniques Universitaires de l'Uélé après la guerre,  


CONTEXTE GENERAL:

Relativement enclavée et avec une population aux revenus très faibles, dont l’espérance de vie moyenne est de 45 ans, la région du bassin de l’Uélé est totalement dépourvue des infrastructures d’analyse biologique pouvant permettre de prolonger ce seuil d’espérance de vie. Les seuls examens de laboratoire qui sont encore pratiqués dans la région se limitent aux examens de soins primaire (examen de selles, d’urine, VHS, VIH). Tout autre examen d’analyse approfondie (analyse de sang, culture bactériologique, examens respiratoires, analyse cardiovasculaires, etc. .) est soit évité soit renvoyé vers certaines villes du pays comme Kisangani (570 km d’Isiro) ou Kinshasa (2000 Km à vol d’oiseau) ou encore à l’étranger comme à Kampala en Ouganda (environs 2000 Km à vol d’oiseau).

La conséquence la plus immédiate est que des personnes atteintes de maladies nécessitant un transfert préfèrent s’abstenir des frais liés non seulement aux soins mais d’abord et surtout au déplacement et accepter l’euthanasie passive.          Il en résulte que les premiers bénéficiaires du projet seront les malades.

Plusieurs facteurs justifient la nécessité de créer un Laboratoire d’analyse Biologique de référence à Isiro.

L’ensemble du bassin de l’Uélé fait partie des régions de la RD Congo qui ont payé un lourd tribut par rapport à toutes les politiques mises en place, et il faut ajouter l’enlisement du tissu sociopolitique du Bassin suite aux effets dévastateurs de la longue guerre de plus de 8 ans qu’a connue notre pays (1996-2003/4). Les pillages et destructions occasionnés par cette guerre dans laquelle ont participé activement plus de 6 pays (Rwanda, Uganda, Burundi, Zimbabwe, Angola, Namibie, Erythrée…) et plus de six rébellions (Alliance des Forces Démocratique pour la Libération du Congo, Rassemblement Congolais pour la Démocratie, Mouvement de Libération du Congo, Union des Patriotes congolais, Forces Armées des Patriotes Congolais, Groupes d’autodéfense populaire connus sous le nom de Maï-Maï, etc.) et indirectement plus de 139 pays (notamment dans le cadre de la Mission d’observation des Nations Unies) n’ont guère épargné les infrastructures sanitaires de la région.

La Clinique de l'Uélé date du milieu des années 50, avant l'indépendance du Congo donc. Construite juste à côté de l'Hôpital général, c'était à l'époque une clinique réservée aux personnes nanties Mais le manque d'entretien et de volonté de modernisation ont eu raison des bâtiments et du matériel. Les années de guerre ont achevé sa lente dégradation. En 2003, le Gouvernement en a confié la gestion à la toute jeune Université de l'Uélé pour sa Faculté de Médicine. 

L'Université de l'Uélé a vu le jour en février 1998 mais, le démarrage de l’Université à été retardé à cause de la guerre qui a éclaté à l'est du pays le 02 août 1998 et qui a embrasé rapidement la région de l’UELE et l’ensemble de la Province Orientale. A cause de cette guerre et de l’insécurité en découlant, les travaux de réhabilitation des bâtiments provisoires de l’Université ont commencé avec beaucoup de retard; et finalement, l'Université fonctionne depuis le 29 octobre 2001.

           A l'instar de toute institution supérieure, l'Université de l'Uélé s’est assignée d’initier des projets en vue de contribuer tant soit peu au développement local.                                                                                                                                                      Parmi les projets phares se trouve la réhabilitation et la modernisation du laboratoire des Cliniques Universitaires de l'Uélé.

 

JUSTIFICATION: 

Les problèmes globaux identifiés ci-dessus se traduisent en problèmes spécifiques suivants :

l’insuffisance, la vétusté et le manque d’équipement du laboratoire actuel ne permettent pas aux hôpitaux de poser des diagnostics appropriés et conséquemment de proposer des soins appropriés/de qualité, ni de proposer un contrôle de qualité de l’eau de boisson et des produits alimentaires par les services techniques de l’Etat, ni de servir de lieux adéquats de stage ou pratique professionnelle pour les Etablissements d’Enseignement Supérieur (EES) publics ou privés

l’insuffisance des ressources humaines qualifiées impose que le personnel enseignant, médical et paramédical fasse objet d’une formation et remise à niveau permanente

Compte tenu de ces problèmes globaux et spécifiques, les besoins à satisfaire sont les suivants :

l’installation d'un laboratoire moderne et bien équipé qui permettra d'améliorer les diagnostics médicaux de la clinique et des centres de santé environnants,

un laboratoire de microbiologie pour l'analyse alimentaire,

une banque de sang capable de fournir à tout moment un sang de qualité aux structures sanitaires de la région,

la formation et le recyclage des enseignants et du personnel médical et paramédical.

Le coût estimatif pour la réhabilitation du laboratoire est estimé en 50.000$ environs



Wenst u dit project mee te ondersteunen? 

Elke donatie/gift is van harte welkom en gaat rechtstreeks naar de omkadering van de leerling.


Elke gift is van harte welkom op het reknr. BE 86 109-6608427-50 

 (BIC CTBKBEBX) van Gyselinck Jan met vermelding van ‘Project Congo'